array(1) { [0]=> object(WP_Term)#17014 (16) { ["term_id"]=> int(27) ["name"]=> string(13) "Cathéterisme" ["slug"]=> string(12) "catheterisme" ["term_group"]=> int(0) ["term_taxonomy_id"]=> int(27) ["taxonomy"]=> string(8) "category" ["description"]=> string(0) "" ["parent"]=> int(0) ["count"]=> int(2) ["filter"]=> string(3) "raw" ["cat_ID"]=> int(27) ["category_count"]=> int(2) ["category_description"]=> string(0) "" ["cat_name"]=> string(13) "Cathéterisme" ["category_nicename"]=> string(12) "catheterisme" ["category_parent"]=> int(0) } }

La lime NiTi de cathétérisme en rotation continue, stérile et à usage unique

Le cathétérisme est une étape essentielle et indispensable de la préparation canalaire. La phase d’exploration initiale se réalise à l’aide d’une lime manuelle. Dans les cas de canaux difficiles (étroits, calcifiés, courbures importantes, etc.), lorsque la perméabilité est difficile à obtenir et que les limes manuelles ne suffisent pas, One G est un allié majeur.

Lime NiTi de cathétérisme

Utilisation et gestion instrumentale élementaires

  • Lime prête à l’emploi et jetée après utilisation
  • Dynamique instrumentale connue et reconnue (mouvement de va et vient)

Productivité

  • Un seul instrument pour gagner du temps sur l’ensemble du traitement
  • Lime travaillante enlevant une partie du contenu organique du canal

Sécurité

  • Progression en douceur, excellente aptitude à négocier les courbures, notamment dans les canaux fins et courbés
  • Bonne résistance à la fracture instrumentale et au dévrillage
  • Moins de risques d’erreurs endodontiques (butée, fausse route, déviation de la trajectoire canalaire initiale, etc.)
  • Maîtrise du risque infectueux grâce au blister stérile

Publicité – CE 0459. Année marquage CE : 2015. Classe médicale IIA selon directive 93/42/CEE. Organisme certificateur : LNE/G-MED.
Dispositif médical pour soins dentaires, réservé aux professionnels de santé, non remboursé par la Sécurité Sociale. Voir l’étiquetage du produit, et le cas échéant, la notice. Fabricant Micro-Mega.

Cas cliniques

Témoignages