Le solvant est-il indispensable ?

La nécessité du solvant s’impose dès lors que la pâte d’obturation est trop dure pour pouvoir être facilement déstructurée par la lime Rm ou éliminée par les instruments R1 et R2. L’utilisation du solvant devra être limitée en quantité afin de ne pas produire trop de boue difficile à éliminer. Par contre, le solvant devra être renouvelé fréquemment. La mise en place dans le réservoir caméral se fait à la pipette ou avec les précelles. L’utilisation du solvant se limitera aux 2/3 coronaires afin de ne pas provoquer une irritation de la zone péri apicale.