L’utilisation de R-Endo est contre-indiquée au traitement endodontique de première intention. La taille adaptée de chaque instrument R1 R2 R3, associée à un pas spécifique et à des profils instrumentaux innovants leur permet de progresser dans des matériaux semi-solides tels que la gutta percha et les pâtes afin de mieux les éliminer. Le traitement endodontique de première intention sera idéalement réalisé avec les instruments HERO Shaper moins rigides et davantage adaptés au travail des parois dentinaires. Ils permettent d’atteindre, dans la majorité des cas, la zone apicale en 2 instruments.

Les forets de Gates, trop rigides, sont à déconseiller lors de retraitements endodontiques. Leur absence de flexibilité et de centrage radiculaire augmente les risques de faux canal, d’abrasion des parois internes (« stripping ») et de déformation de la trajectoire canalaire. Et leur diamètre minimum de 70/100 de mm n’est pas suffisamment conservateur des structures dentinaires.

La vitesse de rotation doit être constante, mais sa valeur peut être laissée à l’appréciation du praticien. Une plage de vitesse entre 300 et 400 tr/min est correcte. Cependant, comme pour tout instrument NiTi, plus les conicités seront grandes, plus la vitesse devra être réduite.

5 à 8 canaux pourront êtres retraités avec les limes R-Endo. Cependant, au même titre que les HERO Shaper ou les HERO 642, toute contrainte importante fatiguera l’instrument qui devra être écarté. Une observation scrupuleuse des limes après stérilisation permettra d’éliminer toutes celles qui présentent une déspiralisation. Donc, tout dépend de la difficulté du canal traité et des contraintes imposées à chaque lime.

Comme toute lime NiTi, les cycles de stérilisation ne “fatiguent” pas l’instrumentation.

Une lime R-Endo peut être nettoyée entre deux passages canalaires dans une compresse imprégnée de solution d’hypochlorite de sodium.

Les spires des limes R-Endo chargées de résidus de pâte d’obturation seront beaucoup moins efficaces. De plus, les risques de déspiralisation seront plus élevés car la lime ne pourra exercer son travail pariétal en toute efficacité.

Re peut éliminer les cônes d’argent lors de l’appui pariétal de remontée. Il faut toutefois qu’une lime manuelle MMC n°10 ait pu cathétériser le canal au-delà du cône d’argent pour espérer éliminer ce dernier en totalité.

La nécessité d’un retraitement endodontique d’un canal obturé par une pâte résine résulte de la réalisation inadéquate du traitement initial. La pâte résine est souvent présente seulement dans le tiers coronaire, voire la moitié, du canal. C’est dans cette zone que les instruments les plus coniques (Re et R1) pourront travailler avec efficacité. Et c’est là que ces instruments pourront avoir des vitesses de rotation plus élevées. Cela peut être fait sans risque puisque ces secteurs sont naturellement plus larges et plus coniques. En aval, la pâte est souvent moins dense et moins « dure », donc plus « facile » à passer. La préparation des premiers mm du canal radiculaire obturés à la résine est donc la plus difficile. La lime Rm peut en faciliter la préparation, avec un solvant « ad hoc ».

Chaque instrument est dessiné pour permettre le travail dentinaire dans chaque partie du canal à retraiter. Il assure le passage de l’instrument suivant et la préparation canalaire en toute sécurité. Mais, si la situation clinique (conicité du canal naturellement importante par exemple) le permet, la séquence R-Endo®  peut être raccourcie.